Tournage matinal au port de Noirmoutier

La nuit fut brève, il est 4 heures lorsque nous arrivons sur le port de L’Herbaudière. Nous c’est Louis alias Loulou, mon cadreur favori et moi-même. Notre planning est très serré, tournage à la criée pour commencer puis rdv au ponton à 05h30 pour embarquer sur un semi-rigide avec Mr Raimondeau. Le pilote qui nous emmènera au large pour filmer le départ matinal de pêcheurs et profiter de la lumière magique des aurores matinales.

On a prévu ce tournage en amont avec Teddy et son père, pêcheurs de l’île de Noirmoutier qui prennent le large tous les jours pour ramener de beaux homards. Leur bateau en bois de 12 mètres de long s’appelle l’étoile du gabion.

A la criée les mareyeurs sont bien réveillés, les enchères s’enchaînent pendant que nous filmons cet interminable défilé de caisses remplies de beaux poissons ou crustacés. Louis repère un jeune marin qui débarque des crevettes fraîchement pêchées. Il shoote la réception des caisses en se plaçant derrière le jeune pêcheur et signe sans le savoir le plan final du film. Mon téléphone sonne. Message de Teddy :

La mer est trop formée on ne sort pas ce matin.

Aïe … Si j’annule tout, j’ai fait venir un bateau et un cadreur pour rien. C’est vrai que la houle est bien en place, mais je décide, après quelques hésitations, de maintenir la session. J’ai repéré plusieurs bateaux qui préparent leur départ. Je ne les connais pas mais je croise les doigts pour qu’ils acceptent d’être filmés. Je rappelle donc Mr Raimondeau pour qu’il garde son cap sur l’Herbaudière afin de nous récupérer. Il arrive, on saute dans son beau zodiac, on calibre le stabilisateur et on peaufine les réglages des caméras.

Nous sortons du port, je repère un beau bateau bleu blanc rouge l’Angèle. Anthony, le capitaine seul à bord, laisse filer son pilote automatique. Confiant il prépare son matériel à l’arrière alors que le bateau tape des vagues de plus en plus grosses. En arrière plan le soleil commence à percer, les couleurs sont exceptionnelles, et la lumière si belle que la scène semble irréelle. Il y a de beaux creux et le bateau tape fort. Louis perché à l’avant de notre embarcation filme ses instants magiques pendant que je prends quelques photos.

Bien rincés, nous rentrons au port avec des images exceptionnelles. La pêche a été très bonne.

Commentaires

There are no comments yet.

Leave a comment

dolor. Lorem Curabitur eleifend Aliquam neque. nec